Calculez la signature circulaire de vos bâtiments ou de votre territoire 

pour établir vos rapports RSE et votre feuille de route de transition écologique

more-link.png

Consulter notre article pour en savoir plus

Les 4 indicateurs de la signature circulaire

Contribuez à la lutte contre le dérèglement climatique

L’empreinte carbone mesure les émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique. Elle calcule l’empreinte carbone de production des produits constituant le(s) gisement(s) considéré(s), depuis l’extraction des matières premières jusqu’à la l’intégration finale du produit, en passant par toutes les étapes de fabrication intermédiaires.

 

Les informations relatives aux produits sont consignées dans des passeports circulaires. Combinées au volume des produits associés à de tels passeports il devient possible de calculer le premier indicateur de la Signature Circulaire, globalement ou par catégories de gisements considérés, grâce au logiciel myUpcyclea.

Préservez la santé et la qualité de l’air intérieur

Le degré de non-toxicité s’appuie sur le Cradle to Cradle, le label international de l’économie circulaire, et notamment sur le respect de la « banned list » des produits bannis par le C2C Product Innovation Institute, l’organisme public qui prononce la certification des produits. Le degré de non-toxicité distingue 4 catégories :

 

  • Produits sains : Ces produits ne contiennent aucune substance CMR (Cancérigène, Mutagène, Reprotoxique) et leurs émissions de COV (Composés Organiques Volatiles) sont maitrisées pour une meilleure qualité de l’air intérieur,
  • Produits à toxicité maitrisée et vérifiée : Ces produits ne contiennent aucune substance bannie par le C2C  au-delà des seuils tolérés et cela a été vérifié par un organisme tiers indépendant,
  • Produits à toxicité maitrisée non vérifiée par un tiers,
  • Produits à toxicité avérée ou inconnue.

Préservez les ressources grâce au réemploi et à l’upcyclage

L’indicateur de circularité est le résultat d’une opération prenant en compte à la fois les vies antérieures des matériaux constituant les gisements considérés et les prochains usages possibles pour ces gisements de produits usagés. Cet indicateur donne les informations suivantes :

 

  • Le taux de gisements qui possèdent des prochains usages identifiés,
  • Le taux de matériaux recyclés ou rapidement renouvelables intégrés aux produits,
  • Le degré de démontabilité des produits et gisements,
  • Le degré de fiabilité des informations disponibles dans les passeports circulaires.

Mesurez les économies/revenus générés par les produits usagés

La valeur résiduelle financière permet d’évaluer quels revenus pourraient potentiellement être générés grâce à une gestion circulaire des ressources usagées du bâtiment. Elle prend en compte la valeur de la matière en fin de période d’usage, et intègre les surcoûts de dépose propre ainsi que les économies par rapport à une gestion classique de déchets.

 

Les calculs sont faits selon 3 scénarios  :

  • Déconstruction : Valeur correspondant à une valorisation immédiate de la totalité des constituants usagés du bâtiment, de la structure au mobilier,
  • Rénovation : Valeur correspondant à une valorisation immédiate de la totalité des constituants usagés d’un bâtiment, hormis ceux de la structure,
  • Rénovation sur 30 ans : Valeur correspondant à une valorisation de la totalité des constituants usagés d’un bâtiment sur 30 ans, en tenant compte de leurs fréquences de renouvellement durant cette période.

De façon simplifiée, la valeur résiduelle d’un bâtiment est calculée en cumulant les potentiels de valorisation de ses constituants usagés (via le réemploi ou l’upcyclage), en intégrant les dépenses évitées et les coûts supplémentaires par rapport à une gestion de déchet classique, le tout pondéré par le degré de démontabilité et d’usure des constituants concernés :

Pour de tels calculs, la difficulté consiste à associer un constituant usagé (ex : une poutre en bois) avec la table de valorisation des produits que Upcyclea a constituée depuis des années. La solution consiste à s’appuyer sur des algorithmes IA de prédiction qui vont associer des passeports de produits usagés avec des « passeports génériques » dans lesquels on va trouver toutes les informations de composition, de valorisation (réemploi/upcyclea), de dépenses et de surcouts nécessaires.

 

L’exploitation de ces informations par les fonctions d’Intelligence Artificielle du logiciel myUpcyclea permet de calculer le quatrième indicateur de la Signature Circulaire, à savoir la valeur économique résiduelle des constituants du bâtiment, en pourcentage du coût matière de construction/rénovation initial, en hypothèse haute et basse, pour chacun des 3 scénarios définis plus haut.

économie circulaire, cradle to cradle, ressource management, éco-conception

Vous aussi, vous souhaitez créer un monde meilleur ?

Alors contactez-nous.







ImmobilierEntrepriseTerritoire

EnglishFrench