La démarche Cradle to Cradle définit et favorise le développement de produits upcyclables, ce qui signifie que, contrairement au recyclage conventionnel, elle maintient la qualité des matières premières tout au long des multiples cycles de vie du produit et de ses composants.

C’est une philosophie d’éco-conception et d’économie circulaire qui suggère que l’espèce humaine et ses activités ne sont pas un problème pour la nature ou la santé, et qu’il est possible de « faire du bien » en visant un impact positif plutôt que de seulement « faire moins mal » en réduisant ses impacts.

Elle consiste donc à avoir une empreinte positive sur la santé et l’environnement en s’inspirant du modèle naturel selon quatre grands principes :

  • Tout est ressource,
  • Il faut privilégier les énergies renouvelables,
  • Il faut célébrer la diversité et la coopération,
  • Il est nécessaire d’avoir une vision systémique et holistique.

Au final, cela signifie que tout peut être considéré comme une ressource et que la notion de déchet disparaît : les bons matériaux rentrent dans des cycles/métabolismes à l’infini, utilisés au bon endroit au bon moment. C’est ainsi que ses fondateurs lui ont attribué ce nom, traduisant en français l’expression « du berceau au berceau ».

Cradle to Cradle : ” Faites du bien plutôt que moins mal ”

économie circulaire, cradle to cradle, ressource management, éco-conception

A l’inverse de la démarche de développement durable qui a pour objectif de réduire l’empreinte négative de l’Homme sur l’environnement, la démarche « Cradle to Cradle » vise à augmenter son impact positif.

C’est donc une approche positive qui donne un contexte et une perspective à l’analyse de cycle de vie. Il ne s’agit plus de réduire ou minimiser son empreinte et sa consommation mais de changer de direction, en transformant notre système progressivement depuis l’intérieur. Il ne s’agit pas non plus de gérer la décroissance mais de gérer une nouvelle forme de croissance qui intègre, dès l’amont, l’intérêt des générations futures.

Le Cradle to Cradle est donc le moteur de la nouvelle économie circulaire à impact positif et permet de mettre en place des flux continus en boucles ouvertes et fermées, tout en créant de la valeur à chaque étape du processus. Pour mener à bien cette éco-conception, il est essentiel de réfléchir en amont du produit afin que sa conception apporte, à terme, des bénéfices tant sur l’économie, le social et la santé/bien-être, mais également sur l’environnement.

économie circulaire, cradle to cradle, ressource management, éco-conception

A l’origine, la démarche C2C s’applique aux produits. Elle pense différemment leur durabilité et prévoit donc différemment leur conception, les matériaux utilisés et leurs flux. Sachant que tous ces matériaux et toute cette énergie auxquels nous avons accès ne sont pas renouvelables, le Cradle to Cradle cherche à les utiliser, mais cette fois-ci dans une approche circulaire bénéfique et non plus linéaire dommageable. Leur utilisation peut donc continuer indéfiniment via 2 cycles :

Le cycle biologique

Dans un cycle biologique, les matières sont décomposées par des micro-organismes pour former de nouveaux nutriments. Les produits biodégradables sont transformés en compost, constituant ainsi une base de nutriments utilisables par de nouvelles ressources naturelles.

Tous les produits qui appartiennent à ce cycle sont appelés « produits de consommation ». Dans la vision C2C, les vêtements, les chaussures ou tout autre produits s’usant à l’utilisation – comme les pneus – doivent être conçus dans l’optique d’un retour à la terre, avec uniquement des substances compatibles avec le cycle biologique. Le schéma ci-dessous, qui présente l’exemple de la fabrication d’un flacon en bioplastique biodégradable, en donne une illustration.

Habituellement, ce que nous appelons le « recyclage » tient davantage du « sous-cyclage » car il est souvent source de destruction de valeur (ex : simple valorisation énergétique source de perte de nutriments précieux).
Ici, le cycle est fermé et à impact positif puisque le flacon a été éco-conçu à partir de composants 100% biodégradable et peut donc retourner au sol dont il est issu (ex : amidon de tiges de maïs) pour servir de compost.

économie circulaire, cradle to cradle, ressource management, éco-conception

Le cycle technique

Un cycle technique se compose de flux de matériaux industriels, intentionnellement maîtrisés. L’idée est de permettre aux produits industriels de masse de circuler en circuit fermé, tout en maintenant un niveau de qualité constant. Le fait que le système soit fermé est un pré-requis pour créer une valeur optimale, mais aussi laisser la possibilité d’utiliser, quand c’est inévitable, des substances toxiques (avant de leur trouver des substituts).
La facilité du désassemblage et le soin apporté au choix des matériaux pour un produit sont des aspects fondamentaux dans la conception. Les produits et les matériaux dans ce cycle sont appelés « produits d’usage ».
Le schéma ci-dessous présente l’exemple d’un téléviseur, produit par l’assemblage d’éléments de qualité définie et pouvant être réutilisés pour recréer le même matériel (boucle fermée) ou participer à la fabrication d’autres produits (boucle ouverte).
La boucle technique rend également possible le principe d’économie de fonctionnalité. C’est, par exemple, le cas des laveries où les consommateurs préfèrent ne pas acheter les lave-linges et en avoir un usage payant. Dans cette approche le matériel reste la propriété du fabricant, et lui est retourné après une période d’usage définie. Un des avantages de ce système est que le fabricant à intérêt à utiliser des matériaux d’un niveau et d’une qualité supérieurs, ainsi qu’un système démontable, pour récupérer facilement des composants dont il aura pensé, lors de l’éco-conception, les usages suivants au sein d’écosystèmes économiquement résilients.

économie circulaire, cradle to cradle, ressource management, éco-conception

La certification Cradle to Cradle des produits

Aujourd’hui plus de 10 000 produits sont certifiés C2C et près de 500 entreprises sont concernées.

Cela signifie qu’ils respectent cinq critères : non toxicité, circularité, énergie renouvelable, respect de l’eau, respect des règles sociales. La liste des produits C2C est disponible sur www.c2ccertified.org.

Différents niveaux de certificats (Basique, Bronze, Argent, Or, Platine) permettent de tendre progressivement vers une version optimale du produit.

logo certified cradletocradle

 

Les certifications sont aujourd’hui prononcées par l’organisme public C2CPII (C2C Product Innovation Institute) sur la base de rapports d’évaluation produits par des organismes accrédités. Upcyclea est la seule entreprise française accréditée.

Le référencement « C2C-Inspired Building » des bâtiments

Sur la base des produits certifiés, il est tout à fait possible d’adapter la démarche à l’échelle d’un bâtiment. La philosophie est identique avec la volonté de construire des bâtiments démontables et recyclables sources de création de valeur. Les principes sont précisés ci-dessous :

Un bâtiment C2C doit avoir une empreinte positive dans un ou plusieurs des domaines suivants :

  • ① Air sain
  • ② Eau saine
  • ③ Matériaux sains & Upcyclage des matières techniques
  • ④ Biodiversité & Upcyclage des matières organiques
  • ⑤ Mobilité et Flexibilité améliorées
  • ⑥ Energie renouvelable & Gestion du carbone
  • ⑦ Qualité de vie & Performance
  • ⑧ Activité économique, Innovations sociales & Dynamisme régional

Les bâtiments inspirés du Cradle to Cradle sont référencés par l’institut environnemental de Hambourg (HUI), sur proposition d’Upcyclea. Leur liste est disponible sur : www.C2C-buildings.net

économie circulaire, cradle to cradle, ressource management, éco-conception

Vous aussi, vous souhaitez créer un monde meilleur ?

Alors contactez-nous.

EnglishFrench