Etude de cas : la chambre circulaire Ibis K_AI

Sous la direction de Franck Bermond (VP Design & Construction), Virginia Payet (Directrice Design et Programmes) et Naffie Kante (Cheffe de projet au sein du département Design & Construction Corporate) du Groupe AccorInvest, ont entrepris une large réflexion visant à définir la stratégie Design et inscrire le Groupe dans une vision à long terme et tout en créant durablement de la valeur.

Pour AccorInvest Groupe, cette stratégie a pour vocation d’affirmer son rôle d’investisseur, de propriétaire et d’exploitant responsable. Cela se traduit notamment par le déploiement de l’économie circulaire, une meilleure gestion des déchets et des consommations énergétiques.

Pour concrétiser cet objectif, AccorInvest Groupe a travaillé étroitement avec son opérateur Accor et Upcyclea sur la conception d’une chambre Ibis « circulaire ». Cette chambre a été conçu en respectant les 4 piliers de la stratégie design d’AccorInvest, que sont la Santé & le Bien-Etre, l’économie circulaire, l’empreinte carbone et l’opérationnalité.

La coopération entre le Design et les ingénieurs d’Upcyclea a été axée dans un premier temps sur la notion de circularité des produits, ce qui a donné lieu à la conception de mobiliers démontables, composés de matériaux et de produits sains avec pour objectif de pouvoir donner une seconde vie aux produits via le réemploi ou l’upcyclage.

Les scénarios de prochaines vies de tous les mobiliers ont été identifiés afin que ceux-ci ne deviennent jamais des déchets :

Mesurer pour progresser

Durant tout le processus de conception, les partenaires se sont appuyés sur le logiciel myUpcyclea pour mesurer la signature circulaire résultante des choix de conception. La signature circulaire est générée automatiquement à partir des gisements de produits pressentis, sur la base des informations contenues dans leurs passeports circulaires.

cliquez

La libraire de passeports circulaires www.upcyclea.cloud

Les passeports circulaires sont saisis par les fabricants (Upcyclea leur décerne des comptes gratuits pour cela) qui indiquent, entre autres, la composition du produit, la part de recyclé/biosourcé, les prochaines vies du produits et l’impact de son processus de production au niveau CO2, énergie, eau et social.

NDLR : Vous pouvez accéder à la librairie des passeports circulaires en ouvrant un compte en ligne sur www.upcyclea.cloud.

La signature circulaire calcule l’empreinte carbone du bâtiment, son taux de non-toxicité, son degré de circularité et de réemploi, et sa valeur économique résiduelle :

  

Les 4 indicateurs de la signature circulaire

La signature circulaire de la chambre Ibis K_AI

Pour calculer la signature, les équipes d’Accor et d’AccorInvest ont demandé à leurs fournisseurs de déclarer les passeports circulaires de leurs produits, quand ils n’existaient pas encore dans le portail upcyclea.cloud. Afin de faciliter ce travail de saisie, Upcyclea a organisé 4 webinaires d’information pour les fournisseurs concernés.

Une chambre de 17m2, c’est 29 gisements de produits de 21 fabricants différents. Grâce à l’action conjuguée d’AccorInvest et d’Upcyclea, 93% des produits ont vu leurs passports publiés et notés par Upcyclea.

La notation des passeports repose sur 5 critères environnementaux qui permettent aux fabricants de garantir la fiabilité de leurs informations et la performance environnementale de leurs produits vis-à-vis de leurs clients.

L’empreinte carbone

 

 

Tous les passeports ne disposaient pas d’une empreinte carbone (7 sur 29). Pas vraiment étonnant quand on connait le coût d’une ACV pour produire une fiche FDES, ce qui à tendance à exclure les petits fabricants. Or, AccorInvest tient à faire travailler les artisans locaux, selon la localisation géographique de leurs hôtels.

Upcyclea a dû compenser ces manques en utilisant les Données Environnementale par Défaut de la base Iniès mais tous les passeports n’ont pu être complétés.

 

 

 

 

 

Taux de non-toxicité

 

85% des produits utilisés (en masse) sont sains. Il restait cependant des produits pour lesquels les fabricants n’avaient pas apporter suffisamment de preuves pour appuyer leurs dires. Fort de cet enseignement, lors de l’opération suivante pour les hôtels Novotel, le service Achat d’Accor a organisé une consultation plus amont qui a permis de disposer de davantage de temps pour sélectionner les meilleurs produits possible.

 

 

 

 

 

Degré de circularité

 

 

 

Cet indicateur révèle bien les efforts qui ont été fait pour sélectionner des produits très démontables, dont les vies suivantes sont déjà identifiées, avec un taux élevé en matériaux recyclés et une note globale qui démontre qu’il s’agit bien d’une chambre circulaire.

 

 

Extension de la démarche à Accor et à Novotel

La réflexion d’AccorInvest a débouché sur une collaboration plus large avec Accor, et plusieurs concepts de chambres circulaires Novotel ont été définis entre les équipes Accor, AccorInvest, leurs designers, Upcyclea… et les fabricants sélectionnés à l’issue d’une consultation menée par le service Achat d’Accor.

Pour faciliter le travail des acheteurs d’Accor, Upcyclea a défini un processus de sélection qui s’appuie sur les notations des passeports des fabricants et permet, sans qu’ils aient besoin de faire de longues recherches, de disposer des informations nécessaires pour faire les meilleurs choix en produits sains et circulaires.

Le Ressource Management

A court terme, les bénéfices d’une telle démarche pour AccorInvest sont de répondre à ses engagements environnementaux et de réduire le temps d’immobilisation des chambres grâce à la démontabilité de leurs composants.

Mais étant donné que les chambres sont rénovées tous les 6-7 ans, l’approche circulaire permet également d’éviter la génération de déchets via le réemploi et l’upcyclage.

La fonction de Gestion des Ecosystèmes de myUpcyclea, grâce aux informations des passeports, à ses librairies de données (besoins, transformations) et ses technologies d’IA, permettra au Ressource Manager de proposer puis gérer des écosystèmes de réemploi ou d’upcyclage des produits usagés des chambres, selon le modèle suivant :

Pour chacun des écosystèmes de valorisation (réemploi, réutilisation, upcyclage, recyclage), myUpcyclea permettra également de calculer automatiquement les bilans environnementaux (déchets et CO2 évités) et économiques.

Enfin, non exploité pour l’instant, le dernier indicateur de la signature circulaire – la valeur économique résiduelle – permet de calculer la survaleur économique induite par la future revente (pour réemploi ou upcyclage) des ressources usagées. Des réflexions sont envisagées avec l’équipe d’asset management pour voir comment cette survaleur peut être prise en compte pour augmenter la valeur vénale du parc immobilier.

Valeur économique résiduelle de la chambre en cas de rénovation (exprimée en % par rapport au coût d’acquisition initial des produits)

 

A suivre…

 

Pour toute information, contactez-nous.



FrenchEnglishSpain