L’IA pour accélérer la transition vers l’économie circulaire

Dans leur rapport publié en plein forum de Davos en janvier dernier, la fondation Ellen McArthur et Google soulignent l’importance de l’économie circulaire pour découpler croissance et consommation de ressources finies. Le potentiel économique est énorme : 1,8 billion de dollars de bénéfices nets d’ici 2030, générés entre autres par la création de nouveaux emplois, la stimulation de l’innovation et la génération de bénéfices environnementaux conséquents.

Le rapport s’intéresse au croisement des deux tendances majeures que sont l’économie circulaire et l’intelligence artificielle, en identifiant trois types d’opportunités de création de valeur dans le domaine de l’éco-conception, des business modèles circulaires, ainsi que des infrastructures et logistique circulaires.

Sur le long terme, l’IA pourrait être appliquée à la tâche complexe de repenser les chaînes de valeur et logistique en optimisant la logistique inverse de tous les types de secteurs. Les “take-back systems” industriels, par exemple, permettent aux entreprises de retrouver leur matière en fin d’usage. Ils réduisent les coûts d’achat de matière première, garantissent une stabilité des approvisionnements très rassurante pour les investisseurs, tout en garantissant des produits 100% recyclés et recyclables.

Beaucoup de sujets restent à approfondir pour une exploitation performante et durable de cette technologie pour l’économie circulaire. L’accessibilité à un grand nombre de données de qualité, tout en garantissant sécurité et respect de la vie privée, sont des exemples de thématiques à éclaircir.

Enfin, le rapport souligne que la transition vers une économie circulaire ne peut être réalisée par une entreprise seule ; elle nécessite un grand écosystème de partenaires en confiance qui travaillent main dans la main.  

La vision d’Upcyclea

Upcyclea a été créée en 2016 avec cette même vision, en avance sur son temps. Générer une nouvelle économie rentable et durable car plus respectueuse de l’environnement peut paraître un doux rêve à beaucoup. La complexité des chaînes d’approvisionnement, la diversité des matières qui nous entourent, les limites actuelles du recyclage sont autant d’obstacles qui nous empêchent de concevoir aujourd’hui un monde intégralement circulaire. Mais c’était sans compter sur l’Intelligence Artificielle appliquée à la vision exigeante du Cradle To Cradle. C’est la raison pour laquelle Upcyclea a fait l’acquisition en 2019 du leader français de l’économie circulaire, EPEA France.

L’offre de Ressource Management proposée par Upcyclea utilise justement la puissance de l’intelligence artificielle grâce à sa plateforme myUpcyclea pour construire des partenariats industriels et créer des écosystèmes résilients et profitables. Nous sommes les créateurs d’écosystèmes, de relations inter-entreprises. Mais le passage à l’économie circulaire nécessite aussi une transformation de l’entreprise, c’est pourquoi nous apportons l’accompagnement humain nécessaire pour créer ces nouvelles collaborations.

Depuis cette vision, le réemploi simple ne suffit plus. Les places de marché industrielles ne peuvent répondre à une demande exigeante : qualité, disponibilité, fiabilité des approvisionnements, ne peuvent être assurées par des achats ponctuels souvent non caractérisés.

C’est pourquoi nos algorithmes prennent également en compte les transformateurs de matière les plus innovants. Nous appelons cela “l’upcyclage”. Contrairement au recyclage, qui diminue la valeur et la qualité des produits, nous nous attachons à conserver cette valeur au maximum : faire du béton avec du béton, de la moquette ou du filet de pêche avec de la moquette, du verre plat avec du verre plat. En boucle ouverte comme en boucle fermée, les ressources conservent alors tout leur potentiel, leur valeur résiduelle, et ne deviennent jamais des déchets. Les achats responsables permettent alors de tirer les écosystèmes par la demande, point de départ essentiel de l’économie circulaire.

Be great, Be Circular.